Rechercher
Le mariage Musulman
Accéder à la boutique
Le mariage Musulman

 

Le mariage musulman

 



Nous vous propose de découvrir dans ce guide les coutumes et les règles du mariage musulman.

Avant de vous lancer à la recherche d’une alliance de mariage pour organiser votre mariage religieux, voici donc tous les éléments importants à connaître sur le mariage musulman. Dans la tradition musulmane, la demande en mariage est généralement faite par le futur époux.

 

Si la femme est vierge, il est fréquent que ce soit alors les parents de la future mariée qui choisissent son époux. Un contrat de mariage peut alors être établi entre le futur marié et le tuteur de la future épouse, généralement sont père ou son frère, car il doit obligatoirement être musulman.

 

Quels sont les fondements du mariage musulman ?

 


Le contrat que passent l’homme et la femme qui s’épousent selon la tradition musulmane les engage à s’apporter une protection mutuelle et un amour réciproque. Ce mariage est fondé sur le Coran.



Il est possible de rompre un mariage pris sous la tradition musulmane. Le divorce est considéré par l’Islam comme « la chose admise le plus détestée de Dieu ». Généralement, la demande de divorce doit provenir de l’homme. Cependant, il est reconnu aux épouses le droit de divorcer en cas de mauvais traitements ou d’abandon.

 

 



Le Coran admet également la polygamie au sein du mariage musulman. L’homme peut ainsi avoir jusqu’à un maximum de quatre épouses en même temps. Pourquoi ce chiffre de 4 ? Tout simplement pour ne pas dépasser le nombre des épouses du prophète Mahommet. La polygamie requiert l’autorisation de la première femme de l’homme qui souhaite un mariage polygame.

 


 

 

Les conditions du mariage musulman

 


Les règles du mariage diffèrent pour l’homme et pour la femme dans la tradition musulmane. Ainsi, un homme musulman peut prendre pour épouse une femme qui n’est pas musulmane, si celle-ci est issue d’une autre religion monothéiste.

 

 

 

En revanche, un homme musulman ne peut pas prendre pour épouse une athée ou femme avec une religion polythéiste. L’épouse juive ou chrétienne est libre de conserver et de pratiquer sa religion. Cependant, en cas de divorce, les enfants seront confiés à un musulman. En cas de décès du mari, elle risque aussi de ne pas pouvoir hériter de lui.



Une femme musulmane est en revanche dans l’obligation d’épouser un homme musulman. Si ce n’était pas le cas, l’époux devra alors prouver sa conversion à l’islam.

Lors d’un mariage musulman, le futur époux n’a pas besoin de témoin. Pour la future épouse, c’est le père de celle-ci qui tient lieu de témoin.

Sinon c’est son frère ou son oncle. SI aucune de c’est personne ne peut être le témoin de la mariée, alors il ne faudra pas moins de 12 autres témoins issus des parents proches.


 

Les festivités du mariage musulman

 


Avant de célébrer le mariage religieux, il est généralement exigé par la Mosquée la présentation du certificat de mariage civil. N’oubliez pas non plus d’apporter vos alliances de mariage le jour du mariage. Après la cérémonie religieuse, une fête est organisée sur plusieurs jours, voir même sur une semaine entière. Les festivités ont souvent lieu le jeudi ou le vendredi, mais aussi le samedi ou le dimanche.
 

Il est fréquent que les hommes et les femmes célèbrent les festivités dans des lieux séparés. Selon la tradition musulmane, la mariée doit changer à 7 reprises de tenus au cours de ces festivités. Cette tradition peut également être suivie par le mari. Parmi les autres traditions, on retrouve notamment le fait de déposer du henné dans la main droite de chacun des époux.

 



Désormais, chacun des époux pourra porter fièrement son alliance de mariage en or ou en platine

 

 

Pour aller plus loin :

 

- Le mariage Catholique

 

- Le mariage Juif

 

- Le mariage Protestant

 

- Le mariage Orthodoxe

 

 

 

Découvrez nos plus beaux bijoux Accéder à la boutique
stats