Rechercher
Le mariage Juif
Accéder à la boutique
Le mariage Juif

 

Le mariage juif

 



Pour vous marier selon la tradition juive, vous devez respecter et suivre des règles très précises. Afin de vous aider à préparer votre mariage religieux, notre bijouterie en ligne a mis à votre disposition ce guide du mariage juif afin d’apporter des éléments de réponses à vos interrogations et vous guider tout au long de vos préparatifs.



Attention, le rabbin vous demandera certainement de lui présenter des alliances de mariage sans signe ou gravure. Ces alliances de mariage ne doivent pas avoir de reconnaissance ostentatoire.

 

 


 

Sur quels fondements repose le mariage juif ?



Le but premier du mariage religieux selon la tradition judaïque est de permettre la création d’un foyer, fondé sur le principe de la fidélité et du bonheur. Le mariage est le garant de l’épanouissement des futurs mariés dans leur vie de couple.

La place de Dieu est très importante dans le mariage juif. Le nouveau foyer des jeunes mariés devra être fondé sur cet accueil de Dieu, et sur l’appartenance à la communauté juive.

 

 

 

Les règles du mariage dans la tradition judaïque


Le premier élément important pour célébrer un mariage juif est que les deux époux soient eux-mêmes juifs. En effet, aucune disparité de culte n’est admise pour se marier à la synagogue.

Si l’un des futurs mariés n’est pas juif et que vous tenez quand même à un mariage religieux, alors une conversion est possible. Cependant, une telle démarche est assez longue et compliquée.



Des preuves de la conversion devront alors être amenées. Pour l’homme, cela passe par la circoncision. Pour la femme, mais aussi pour l’homme, il faudra également un bain purificateur, appelé le mikvé.


Contrairement au mariage catholique, le divorce n’est pas un obstacle à un remariage religieux dans la tradition juive. La seule condition est que le divorce ait été effectivement prononcé et acté.

Cela est prouvé par un acte de divorce appelé le Guet. Il faudra ensuite respecter un délai de 91 jours correspondant au délai de viduité, avant de pouvoir célébrer un second mariage religieux.



Afin de pouvoir célébrer un mariage à la synagogue, il faut généralement prévoir les choses un an à l’avance. Ne pas oublier de bien choisir ses alliances de mariage en fonction des règles exigées par votre rabbin.

 

Pour le jour du mariage, cela ne peut pas se faire un vendredi ou un samedi à cause du Shabbat. Il ne faut pas non plus que le mariage se déroule le même jour que celui d’une fête religieuse.

Enfin, un mariage juif ne peut pas être célébré pendant le cycle menstruel de la femme, ni pendant les 7 jours qui vont le suivre.



Afin de célébrer votre union à la synagogue, il vous faudra constituer un dossier qui sera ensuite signé par le rabbin.

Le dossier de mariage doit comporter les divers éléments suivants. Vous devez tout d’abord fournir un extrait d’acte de naissance. Il vous faudra ensuite présenter l’acte de mariage religieux des parents de chaque futur marié.

 

Ce document est appelé la ketouba. Si vous ne pouvez pas fournir la ketouba, il vous faudra indiquer le nom du rabbin qui avait célébré le mariage, accompagné du lieu et de la date à laquelle ce mariage fut célébré.

 

Enfin, vous devrez présenter vos livrets de famille. Si le dossier est accepté, vous devrez alors vous acquitter d’une redevance auprès du consistoire. Le jour du mariage, n’oubliez pas d’apporter vos alliances de mariage.

 

 

 

Le déroulement de la cérémonie



Le mariage juif se déroule en plusieurs étapes. Tout d’abord, 48h avant le mariage, la fiancée doit s’immerger dans le mikvé, le bain purificateur.

À la veille du mariage, l’homme et la femme se rendent à la synagogue avec leurs parents respectifs. Là, le futur époux doit lire la Torah, tandis que le rabbin prononce la bénédiction de leur foyer.



Le jour du mariage, le fiancé est le premier à entrer dans la synagogue. Il est généralement accompagné de son père et du père de sa future épouse. Le marié vient alors se placer sous le dais nuptial, appelé le houppa. Il est ensuite rejoint par sa future épouse, accompagné de sa mère et de sa belle-mère.
 



Le rabbin donne alors sa bénédiction au couple, puis lit l’acte de mariage. Vient alors le moment de l’échange des alliances de mariage. Le marié prend la main de sa femme et lui donne sa bague de mariage.

L’homme prononce alors les mots suivant : «  par cette bague tu m’es consacrée selon la loi de Moïse et d’Israël ». Les mariés signent ensuite la ketouba, puis l’homme brise un verre symbolisant le temple d’Israël. À la fin de la cérémonie, l’ensemble des convives s’écrit Mazel Toz.



Vos bagues de mariage vous permettront de vous rappeler chaque jour ce moment inoubliable.

 

 

 

Ces articles peuvent également vous intéresser :

 

- Le mariage Catholique

 

- Le mariage Protestant

 

- Le mariage Orthodoxe

 

- Le mariage Musulman

Découvrez nos plus beaux bijoux Accéder à la boutique
stats