Rechercher

L’émeraude - Comment la choisir

 

La plus belle de toutes les pierres vertes, l’émeraude a toujours fasciné. Toujours verte, mais d’un vert particulier, elle ne trouve aucun équivalent dans le monde minéral.
Sa couleur est exceptionnelle, un mélange de vert pur et de traces de bleu qui donnent aux plus belles pierres un charme très particulier.
La vie interne est due aux inclusions qui en fait une gemme unique et mystérieuse.

L’émeraude est la variété de pierre précieuse qui a une couleur qui va du bleue vert à verdâtre identifié sous le nom de  béryl, une espèce minérale qui comprend également l'aigue marine ainsi que des béryls dans d'autres couleurs.

Les experts diffèrent sur le degré de vert qui fait de la pierre une émeraude et une autre pierre un béryl vert moins cher.
Certaines personnes dans le commerce ont tendance à donner le nom d'émeraude à n'importe quel beryl vert coloré par du chrome.
Mais pour la plupart des gemmologistes, des laboratoires et des revendeurs de pierres colorées, il est plus correct d'appeler un béryllium vert lorsque sa couleur est « trop légère » pour être classé comme émeraude.
Même parmi ce groupe, cependant, il y a une différence d'opinion sur ce qui est considéré comme « trop léger ».

 

Histoire de l’émeraude:

 

Le vert luxuriant de l’émeraude a apaisé les âmes et les imaginations excitées depuis l'antiquité.
Son nom vient du mot grec ancien pour le vert «smaragdus».

 


 

Il existe d'autres gemmes vertes, comme la tourmaline et le péridot, mais l'émeraude est celle qui est toujours associée aux paysages les plus luxuriants et aux plus riches en feuilles vertes. L'Irlande est l'île d'émeraude.
 Seattle, dans l'État américain de Washington, est la ville d'émeraude.
 L'icône religieuse la plus sacrée de Thaïlande s'appelle le Bouddha Émeraude, même si elle est découpée en jadéite verte.

Les premières mines d'émeraudes connues étaient en Egypte, datant d'au moins 330 av. J.-C. dans les années 1700.
Cléopâtre était connue pour avoir une passion pour l'émeraude, et l'a utilisé dans ses ornements royaux.

En Colombie, les émeraudes faisaient partie du pillage lorsque les explorateurs espagnols du XVIe siècle ont envahi le Nouveau Monde.
Les Incas avaient déjà utilisé des émeraudes dans leurs bijoux et cérémonies religieuses pendant 500 ans.
Les Espagnols, qui ont apprécié l'or et l'argent beaucoup plus que des gemmes, échangèrent des émeraudes pour des métaux précieux. Leurs métiers ont ouvert les yeux de la royauté européenne et asiatique à la majesté de l'émeraude.
 


 

L’émeraude est la gemme la plus célèbre de la famille des béryls. Les légendes ont doté le porteur de la possibilité de prévoir le futur quand l'émeraude a été placé sous la langue, ainsi que pour révéler la vérité et être protégé contre les sorts du mal.
Autrefois la croyance envers l’émeraude permettait de guérir des maladies comme le choléra et le paludisme.
On croyait que le port d'une émeraude révélait la vérité ou le mensonge

La légende déclare également que l'émeraude était l'une des quatre pierres précieuses données par Dieu au roi Salomon. Ces quatre pierres auraient doté le roi de pouvoir sur toute la création.

 

Sa couleur reflète l’arrivée du printemps, ce qui en fait le choix parfait d'une pierre de naissance pour le mois de mai. C'est aussi la pierre précieuse pour les vingtième et trente-cinquième anniversaire de mariage.

 

Les provenances de l’émeraude:
 

On Ia connaît depuis I ‘antiquité mais tout change pour I ‘émeraude quand vers 1500 ans, les Conquistadores reviennent de leurs voyages avec des sacs remplis d'énormes cristaux verts.

Personne n'avait jamais vu cela : il est vrai que les plus belles émeraudes peuvent se présenter sous Ia forme de gros cristaux, voire très gros ou énormes, mais ce fut un choc ! On découvre alors que non seulement I ‘émeraude peut être de taille importante, mais aussi que sa couleur peut être merveilleusement saturée tout en possédant une transparence unique, diaprée, pleine d'une vie intrinsèque.
 



L'Espagne, dont à I ‘époque la cupidité n'avait pour objet que I ‘or et I ‘argent, découvre la frénésie de I ‘émeraude et en importe des centaines de kilos ! On retrouve ces gemmes uniques (ce qu'on appelle les « vieilles mines ») dans tous les trésors d'Europe et même jusque dans le trésor du Shah d'Iran où elles représentent le contingent le plus important.
On trouve de très belles émeraudes aussi dans les monts de I ‘Oural, en Inde, au Brésil, en Zambie, au Pakistan et en Afghanistan, où quelques mines produisent de superbes spécimens. Mais la provenance la plus prisée aujourd'hui est sans conteste la Colombie.
Ce pays est tellement célèbre et certains gisements tellement caractéristiques quant aux inclusions qu'ils produisent dans les gemmes qu'on appelle les spécimens par le nom de Ia mine. Muzo, Chivor ou Coscues resteront les noms prestigieux attachés aux plus belles pierres, qu'on retrouve aujourd'hui en ensembles parfaits dans les vitrines des plus grands joailliers du monde.

 

Ressemblant à des mines de charbon géantes à ciel ouvert, Muzo et ses consœurs produisent plus de la moitié des émeraudes impliquées dans le marché de I ‘émeraude en gros, qui représente aujourd'hui près d'un milliard de dollars.

Colorée par le chrome, le vanadium ou les deux éléments ensemble, I ‘émeraude doit sa couleur unique à ces éléments.
Plus la concentration est grande, plus I ‘intensité de Ia couleur sera forte. Un élément « perturbateur », le fer, va venir s'ajouter parfois pour donner une combinaison unique et un résultat parfait : une couleur intense dont la saturation sera I ‘élément principal donnant un prix élevé.

Un élément est toutefois très important pour I ‘émeraude étant des gemmes de type 3, les émeraudes sont naturellement toujours incluses.
Comporter des inclusions, c’est une chose normale pour une émeraude.

 

 

Synthèses et traitements de l’émeraude:
 

Les synthèses sont très convaincantes pour les émeraudes, il en existe de plusieurs types. Je rappelle qu'une synthèse a la même composition chimique et la même structure que sa contrepartie naturelle, Toutes les gemmes ne peuvent pas être synthétisées, I ‘émeraude si, et même très bien. Les synthèses hydrothermales sont les plus convaincantes, d'autres sont dites « au fondant ». Chacune comporte des inclusions bien reconnaissables, De nombreuses sociétés fabriquent ces produits en toute légalité car leur provenance est clairement signalée aux clients, en Russie, en Australie, au Japon, mais surtout aux USA où la société Chatham produit des pierres, surtout de petit calibre, qui font parfaitement illusion.

Les traitements, eux, sont aussi légion. Certaines émeraudes trop pâles sont recouvertes d'un film de plastique vert, qui à Ia longue, finit par se rayer (on verra alors une usure sur les arêtes de facettes). Comportant de nombreuse fissures et fractures naturellement, I ‘émeraude peut être remplie avec de I ‘huile (huilage). Ce traitement très fréquent, augmente Ia durabilité de la pierre, nettoie souvent bien des inclusions, rend la gemme plus intense en couleur et de plus et il est parfaitement légal et accepté. Il est pratiqué depuis des temps immémoriaux avec de I ‘huile de cèdre ou de santal. C'est plus ennuyeux quand le remplissage s'effectue avec de Ia résine, qui peut jaunir avec le temps et fragiliser Ia pierre. Le remplissage avec des huiles colorées est interdit !

 

 

Comment parler de votre émeraude ?

 

Pierre séduisante, enjôleuse, elle peut avoir Ia beauté du diable ! Elle séduit et on y succombe. Selon la légende, le diable, qui était le plus beau des anges avant la chute, portait une émeraude somptueuse au front... De là à en faire la pierre de Ia beauté du diable, il n'y a qu'un pas.

Une jolie femme sera sublimée par une émeraude, elle est la pierre des alchimistes et des magiciens, ne I ‘oubliez pas ! Cela est dû au fait que l’émeraude est ambivalente : pure comme la nature, elle a la couleur de I ‘espoir mais aussi du poison. Il semble que toute séduction extrême soit donc vénéneuseou... Toxique !

 

L'émeraude est fragile, hélas, et ne peut se manipuler avec autant d'insouciance qu'un diamant ou un corindon, qui est remarquablement stable. Ses inclusions, si belles et uniques qu'elles portent le nom de « jardin », sont en fait des vides, des manques de matière qui se traduisent par des fissures internes qui, en vibrant à Ia suite d'un choc même peu violent, peuvent fendre la pierre ou l’effriter. Des précautions nombreuses s'imposent dans I ‘atelier du fabricant, mais aussi au doigt de son heureuse propriétaire.

Donc pas de mouvements brusques, pas de sport, pas de produits ménagers, pas de vibrations aux ultrasons pour la nettoyer.
Tous les bons bijoutiers le savent : une émeraude se bichonne et se respecte.
Le vert de I ‘émeraude est unique : seuls les plus beaux jades peuvent avoir Ia même couleur, sans en posséder la transparence. De superbes tourmalines vertes peuvent parfois ressembler à I ‘émeraude, mais c'est rare.

 

L’émeraude est-elle rare ou pas ?

 

L'émeraude n'est pas une pierre vraiment rare ; les très belles pierres parfaitement cristallisées sans inclusions sont rares et très chères.
Elle fait partie des 4 pierres précieuses.
La plus curieuse des émeraudes qui est très recherchée par les collectionneurs est l’émeraude trapiche.
Trapiche en référence au mot espagnol désignant une roue dentée utilisée pour broyer les minerais.
Lors de sa croissance, I ‘émeraude cristallise sous forme de cristaux longs de section hexagonale.
Les différences de pression lors de la formation et surtout une interruption des fluides crée une croute sur les faces du cristal mère composé de schiste noir.
La cristallisation reprend dès que l’apport de fluides reprennent parallèlement aux faces du premier cristal et continuent la croissance emprisonnant le schiste.
Il faut des conditions très spécifiques pour donner une émeraude trapiche, d'où la grande rareté de cette dernière. C'est de la région de Chivor et plus précisément la mine de Gachalà que les émeraudes trapiches viennent.

 

Pour en finir sur cette gemme

Une belle émeraude est une pierre magique et ensorcelante, son charme est indéfinissable, mais il doit pouvoir s'expliquer... Alors, plus que pour toute autre pierre, regardez là attentivement, observez à la loupe ses inclusions, forcément uniques. Donc connaissez votre pierre pour pouvoir en parler. L'émeraude est une gemme extrêmement féminine : sa planète est Vénus, celle de I ‘amour et de I ‘élément féminin.

Intéressez-vous à Ia couleur verte. Cela peut paraître basique, mais le vert est une couleur très compliquée. II y a beaucoup de verts différents dans Ia nature. L'émeraude possède cette qualité unique de mélanger le vert et un peu de bleu ou de turquoise, parfois du jaune comme de I ‘or qui vient souligner sa couleur « œil de chat ». Sachez en parler.

Dédramatisez les inclusions. Elles sont normales, obligatoires, elles sont une signature et une carte d'identité. Alors il faut savoir les décrire d'une belle façon, en spécialiste, mais avec des mots simples. L'émeraude possède I ‘avantage de pouvoir présenter un volume important par rapport à son poids. Cela s'appelle la densité.
 De plus, on trouve souvent des cristaux importants et il n'est pas rare de voir de belles émeraudes assez plates, avec une surface visible pleine et laissant jouer la couleur : c'est un bel avantage pour cette pierre qui prend I ‘ampleur peu culassée et laisse ainsi déployer sa couleur.

L'émeraude s'épanouit pleinement avec la taille qui lui correspond et porte d'ailleurs son nom : Ia taille émeraude.
Elle a Ia particularité d'avoir une surface importante sur la facette principale du dessus : Ia table.
A travers cette facette, on peut observer le jeu unique des inclusions qui vont donner sa vie à la gemme.

 

Caractéristique de l'émeraude:
 

Minéral : Béryl

Système cristallin : Hexagonal

Caractère optique: Uniaxe négatif

Composition chimique : Silicate d'aluminium et de béryllium (Be3Al2Si6O18)

Couleur : Vert pâle à vert foncé

Dureté : 7.5 à 8.0 sur l'échelle de Moth

Densité : 2,70 à 2,80

Indice de réfraction : 1,566 à 1,600

Dispersion : 0,014

Pléochroïsme : Moyen a prononcé (vert et bleu-vert)

 

A lire également:
 

- L'origine des pierres précieuses
- Le saphir
- Le rubis

- Les pierres fines

Bague émeraude en Or Blanc diamant Anaève - 12858 EM

Bague émeraude en Or Blanc diamant Anaève - 12858 EM

2 100,00 € ou 4 fois 525,00 € Prix constaté en bijouterie :
3 150,00 €
Bague émeraude en Or Blanc diamant Leïla - 11888EM

Bague émeraude en Or Blanc diamant Leïla - 11888EM

910,00 € ou 4 fois 227,50 € Prix constaté en bijouterie :
1 365,00 €

Découvrez nos plus beaux bijoux

Accéder à la boutique
stats