Rechercher
Montre William L 1985
Accéder à la boutique
Montre William L 1985

William L 1985  –  une marque de montre renversante

Guillaume Laidet est un passionné de montres, a décidé de créer sa propre marque de montre.
en 2015 il quitte son travail et propose son projet à des investisseurs et personnes influentes.
 


 

Le financement participatif lui permettra de lever 200 000 € ce qui a permis d’attirer rapidement la presse tendance avide de belles histoires ( GQ – Colette – Hodinkee – Les rhabilleurs….)

Le site Kickstarter lui donne aussitôt une notoriété  une visibilité et surtout une communauté qui suit son projet.

"À 8 heures, j’ai posté le projet. À 8 h 05, j’avais une commande des Émirats, à 8 h 10, une des Pays- Bas… L’après-midi, j’avais obtenu qu’un site horloger new-yorkais de référence, Hodinkee, publie un papier sur la
souscription et le projet. À 20 heures, j’avais cumulé 30 000 euros de commande".

"Je connaissais déjà l’horlogerie ; après mon école de commerce, j’ai trouvé un premier job chez Zénith (manufacture du Locle), à l’époque ou Jean-Frédéric Dufour (l’actuel CEO de Rolex, ndlr) y officiait. J’étais juste un jeune employé, et lui, c’était le boss. Entretemps, j’étais passé chez Girard-Perregaux et Jaeger-LeCoultre. Quelques jours après la clôture du Kickstarter, Dufour m’a envoyé un message de félicitations.
Quand le boss de Rolex prend le temps de t’envoyer ça, tu sens que tu tiens un bon truc."

Des Montres Vintage avec un look des années 50

"J’avais récupéré une montre de mon grand-père que j’aimais beaucoup. Un chronographe des années 1950 comme l’industrie de l’époque en produisait des dizaines de milliers. À chaque fois que je la portais, mes potes la trouvaient cool. Je me suis dit qu’il fallait faire la même chose, mais à un prix qui permette à mes copains de s’en offrir une: à moins de 200 euros !"

Un tel succès français en horlogerie, on en attendait un depuis les années 2000, date de l’arrivée sur le marché de Richard Mille, puis de l’explosion de Bell & Ross. Aujourd’hui, Richard Mille triomphe dans le monde entier avec des montres dépassant le million d’euros. "
 

Son positionnement prix et produit sera de proposer des montres de qualité en dessous de 200 €.
 

Un pari osé, un courage incroyable et une connaissance de marché horloger permettra à Guillaume de Laidet de démarrer sa production de montres.

Son positionnement ressemblerait à celui de la marque Daniel Wellington avec le même style de présentation et d’approche 2.0.

William L 1985 sera positionné sur 5 collections différentes : Chronographs – small chronographs – Calendar – Diver et Classy.


 

Pourquoi le nom William L 1985
 

Toute la difficulté est de trouver un nom qui permet un développement à l'international, qui sonne bien et qui ne soit pas encore déposé.
Pourquoi faire compliqué ? Guillaume s'appuya sur son nom et le prénom de son grand-père.

"Guillaume est imprononçable en anglais. William était le prénom de mon grand-père, de qui je tenais la montre à l’origine du projet. Mais traduire mon patronyme en anglais donnait ugly-and pour laid-et, ce qui était vraiment moche pour le coup. Donc j’ai pris la première lettre, et ma date de naissance pour le clin d’oeil aux manufactures qui ont deux cents ans d’histoire !"

 




Bon le nom était trouvé, le design pouvait commencer…

"Ayant travaillé dans des manufactures, je connaissais les coûts de revient des fabricants suisses. Pour moi, la seule possibilité passait par l’Asie si je voulais rester dans les clous."
Les premiers prototypes se font dans une usine en Chine à Shenzen pour coller à son idée de prix de vente compétitif.

Une vrai compétence existe auprès des fabricants Chinois pour ceux qui croient que acheter Chinois c'est acheter 3 fois.

L’aventure pouvait commencer...

Il fallait maintenant commencer à préparer les expéditions des premières commandes William L 1985 et gérer les problèmes logistiques.
Il fallait rapidement passer à une vitesse supérieur mais sans trésorerie cela est difficile.
On oubliera les banques qui ne font pas leur travail, l'approche d'un business angel fût adapté à la situation.

La promotion faite par des journalistes et magazines influant poussa rapidement l'intérêt de distribuer William L 1985.
Juste avant la foire internationale de Bâle, un distributeur se rapproche de Guillaume Laidet afin de lui proposer ses services.

"J’avais lancé une production de près de 40 000 modèles, car les commandes en ligne affluaient, et la seule façon de réduire mes coûts était de passer de grosses commandes à mon fabricant. Sauf que cela faisait quand même beaucoup."

Lu succès ne peut arriver que si vous avez du réseau et justement le business angel en a.
Plus de 100 000 commandes seront signées lors du salon de Bâle... laissant rêveur le patron de William L 1985.

Il fallait maintenant passer maintenant à la deuxième étape - structurer son entreprise. Prendre des bureaux, embaucher une équipe pour l'épauler tel que le designer Matthieu Allègre.

Les boutiques Colette, Louis Pion, les galeries Lafayette sont séduient et démarre avec des implantations des montres William L 1985.
En plus de la vente digitale, William L 1985 s'appuie sur le réseau traditionnel HBJO.
En moins de un an, la marque est distribuée dans près de 100 points de vente dans le monde.

 

Découvrez la collection William L 1985
 

 



 

Afin de vous faire découvrir la marque William L 1985 nous allons vous simplifier vos recherches au sein de ce guide, nous allons vous faire  découvrir toutes les particularités de cette marque grandissante.
Nous commencerons par son créateur Guillaume Laidet puis la déclinaison de la gamme de montre

 

A lire également:

Montre Pequignet
Groupe Swatch
Michel Herbelin
Seiko
Daniel Wellington
Festina

 

Découvrez nos plus beaux bijoux Accéder à la boutique
stats