Rechercher
Le lexique du bijoutier

Le lexique du bijoutier

Le lexique du bijoutier

 

 

 

Lexique des outils de la bijouterie

 

 

 A

 

Aimant :  De formes et volumes différents, il sert à éliminer les déchets ferreux magnétiques des limailles et rognures de métaux précieux anti-magnétiques.

 

Amiante : Plaque qui sert à isoler l'établi pour souder les métaux.

 

Archet : Baguette flexible tendue par une corde ou un ressort qui s'enroule autour d'une poulie sur laquelle est axée une mèche. Son axe étant calé, on en joue, dans un mouvement de va-et-vient, comme d'un violon. Le foret, comme celui du drille, doit être affûté pour percer efficacement dans les deux sens de rotation du disque. Le plus souvent, il sert à percer horizontalement, alors que le drille s'utilise verticalement. Est encore utilisé en Inde pour percer les pierres fines.

 

Argue : Anciennement, Argue Royale et argue nationale. Lieu où les tireurs d'or tréfilaient leurs lingots. Par extension, étau coinçant les filières lors de l'étirage du fil. Support de filières.

 

Avivoir : Lame emmanchée au bout arrondi dont les doreurs et bijoutiers se servent pour aviver.

 

 

B

 

Baguier : Jeux d'anneaux gradués de différentes dimensions permettant de mesurer la grosseur d'un doigt pour y adapter un corps de bague. En France, cette numération s'exprime de 40 à 80 mm, et en mesures anglo-saxonnes, en fractions de pouces, de 2 à 15. Il existe des jeux d'anneaux larges pour bagues de type chevalière et de jeux d'anneaux étroits pour bagues de type alliance. Des triboulets gradués (voir Triboulet) concordent avec ces jeux d'anneaux.

 

Balance : A grammes ou à carats, de formes et dimensions très variées, depuis les balances manuelles tenues d'une main jusqu' aux balances électriques à index lumineux. Sont vérifiées régulièrement par les Poids et Mesures,

 

Banc à dégrossir : Banc sur lequel le dégrossisseur donne le troisième tirage à l'or par le moyen d'une bobine sur laquelle il le dévide en le faisant passer à travers une filière.

 

Banc à étirer. - Machine servant à tirer les gros fils ou les charnières (fils creux) de forte taille qui ne peuvent se tirer à l'étau. Entre deux bates de bois ou de fer, une chaîne galle sans fin est manoeuvrée par le pignon d'une manivelle. Le fil à étirer est cramponné dans une pince à étirer qui, par un mors, peut s'accrocher à cette chaîne ou s'en décrocher. Divers dispositifs permettent aux mâchoires de pincer de plus en plus le fil en fonction de l'étirage : crapeau, pince articulée.

 

Bigorne : Petite enclume d'établi à deux cornes de formes différentes : l'une est plate et pointue, l'autre ronde et pointue. Sert à river, former, forger de petites pièces.

 

Bille : Outil pouvant servir de filière. Dans un cadre en queue d'aronde, glissent deux coussinets serrés l'un contre l'autre par une vis. Les bords de ces coussinets sont encochés en forme de filière. Le fil est étiré dans ces encoches.

 

Billot : En joaillerie, tronc d'arbre support d'enclume posé une paillasse, sur lequel on forge.

 

Bocfil : Outil en forme d'archet, appelé aussi porte scie, servant à maintenir une lame de scie tendue. Il se compose d'un manche qui entoure une tige au bout de laquelle est fixée une double mâchoire formant pince, serrée par une vis à papillon. Entre le manche et cette pince, est rapportée une autre tige transversale ayant, à son embout, un charnon carré avec vis à ailettes où vient coulisser un montant en équerre avec son retrait. Sur ce retrait, se trouve une pince semblable à celle qui est en bout de manche. Le montant coulissant permet de régler l'ouverture entre les deux pinces selon la longueur de la lame de scie.

 

Boite à limaille : Boîte en zinc utilisée pour recueillir les limailles.

 

Bouge de ciseleur : Ciselet de forme amincie et effilée utilisé par les ciseleurs.

 

Boule : Outil de graveur en pierres fines. Tête de bouterolle qui use la pierre au moyen de poudre de diamant. S appelle scie lorsqu'elle est plate.

 

Boule à sertir : Boule de cuivre tournant dans un cercle de même matière. Deux parties concaves, roulant l'une sur l'autre ainsi qu'un compas de marine, permet d'orienter dans tous les sens la pièce qui-y est fixée par un ciment.

 

Boulet : Calotte pivotante ou demi sphère orientable sur laquelle graveurs et ciseleurs fixent, avec du ciment, les pièces à graver de même que les sertisseurs les fixent sur une poignée cimentée. Il repose sur un anneau de cuir que l'on appelle palonnier.

 

Bouterolle :

1) Tige de fer ou de bois servant à emboutir des feuilles de métal disposées sur un appui de plomb. De diverses dimensions et se terminant par une boule, elle est frappée par un marteau.

 

2) Tige fine, sensiblement de même forme que la bouterolle de bijoutier, montée sur un touret et enduite de poudre de diamant qui sert à graver les pierres fines.

 

Brosse à peau : Brosse de soie servant à récupérer les limailles sur l'établi et sur sa peau.

 

Brucelles : Petites pincettes dont les branches font ressort pour tenir des pièces délicates. Composées de deux lames d'acier élastiques rivées sur un morceau de cuivre par plusieurs chevilles qui traversent les deux pièces. Sont aussi appelées presselles ou précelles.

 

Brunissoir : Instrument d'acier très poli, pierre sanguine ou bien plus fine encore, montée sur un manche. En l'appuyant également sur tous les endroits d'une pièce, on lui donne un très beau poli.

 

Burin : Outil de coupe, généralement poussé au marteau ou au maillet, rarement à la main. Ciseau d'acier qui blesse le métal, enlevant des copeaux.

 

 

 C

 

Cabron : Bout de bois de formes diverses parachevant l'action des limes et utilisé pour polir des pièces. Recouverts d'émeri ou de drap enduit de produit à polir, il en est des plats, ronds, demi joncs ou triangulaires.

 

Calibre : Traçoir. Plané de métal découpé et repercé qui permet de répéter un dessin. A l'usage des lapidaires : plané percé de deux trous profil et face d'une pierre à tailler.

 
 

Cambroir : Dé à cambrer pour emboutir et cambrer le métal.

 

Chalumeau : Longue pipe de métal servant à orienter et à darder la flamme. Le soufflet à pied et l'air comprimé ont remplacé le chalumeau à bouche qui faisait ressembler le bijoutier à un souffleur de verre.

 

Cheville : Pièce de bois amovible de la largeur d'une main taillée en sifflet et fixée au centre de la place de l'ouvrier sur l¹établi. Il y appuie sa pièce pour limer et scier.

 

Cisaille : Ciseaux renforcés à l'usage des bijoutiers.

 

Cisoire : Ciseau formé de forme spéciale pour couper planés et paillons de soudure.

 

Cône à emboutir : Mandrin conique de différentes inclinaisons à l'aide desquels sont emboutis sertissures et chatons.

 

Coupelles : Creuset en os ou en céramique utilisé pour le titrage des métaux précieux.

 
Crapeau : Soufflet à pied.
 

Creuset : Vase en terre réfractaire, graphite ou plombagine, dans lequel on fond le métal précieux.

 

 

D

 

Dé à emboutir : Tube d'environ 10 mm de côté aux alvéoles an creux sphériques de dimensions diverses qui permet, à l'aide de bouterolles, d'emboutir le métal en feuilles.

 
Débitant : Laminoir à fil.
 

Déroché : Bain chaud d'eau et d'acide sulfurique (9 ou 15 parties d'eau pour 1 partie d'acide sulfurique) dans lequel sont plongés les métaux précieux après leur passage à la forge.

 

 

F

 

Filière à étirer : Plaque de fer ou d'acier percée de trous coniques au diamètre décroissant, dans lesquels passe les fils d'or, d'argent ou de cuivre en vue d'être affinés. Le trou se nomme pertuis, l'entrée de 1'embouchure et la sortie, oeil. Il en existe de toutes formes.

 

Filière à tarauder. - Plaque d'acier percée de trous filetés servant à tarauder des fils de métaux précieux pour en faire des vis. Les tarauds qui l'accompagnent serviront à percer les trous ou boulons qui seront les logements de ces vis.

 

Foret : En bijouterie, aiguille d'acier dont l'extrémité anglée et affûtée perce des trous. Sa coupe diffère selon son emploi. Le sens de rotation du foret, toujours identique pour la perceuse, alterne pour le drille ou l'archet. Celui du sertisseur revêt des formes très diverses : en langue d'aspic, à demi perles ou à brillants.

 

 

G

 

Goupille : Fil de métal épointé servant à retenir et assembler les charnières, mailles ou motifs percés.

 

Grattoir : Outil tranchant dont l'extrémité affûtée sert à gratter, nettoyer ou unifier le métal.

 

 

L

 

Laminoir : Outil composé de deux cylindres d'acier rectifiés et polis, tournant l'un au-dessus de l'autre en sens inverse et fixés dans un bâti. L'intervalle qui les sépare se règle, permettant de réduire l'épaisseur d'un plané ou d'une feuille. Il peut être commandé par manivelle ou par moteur électrique.

 

Lingotière : Moule en fonte réglable dans lequel on coule les lingots.

 

 

M

 

Mandrin : Forme au tige d'acier autour de laquelle on enroule en l'ajustant fil ou plané. De formes variées, ils permettent au chaînier de faire divers modèles d'anneaux avec du fil.

 

Masse : Petite tige d'acier carrée et emmanchée dont le bout plat et creusé permet de ramener le métal sur la pierre en la sertissant.

 

Matrice : Moule d'acier dans lequel s'est imprimé le décor du poinçon. Bloc de métal gravé en creux permettant, par un procédé de frappe, par l'effet d'un poinçon-contrepartie ou d'injection, la reproduction en série d'un objet.

 

Mortier : Récipient en matière dure dans lequel est broyé les limailles.

 

 

P

 

Paillon : Petit brin ou morceau de soudure découpé à la cisoire.

 

Peau d'établi : Pièce de cuir fixée à la place de l'ouvrier sous l'établi et reposant sur ses genoux pour recueillir pierres ou limailles et poussières de métal précieux.

 

Pied à coulisse : Réglet gradué avec un coulisseau permettant de mesurer les épaisseurs.

 

Pierre de touche : Morceau de jaspe noir très plat, dur et rugueux, sur lequel on frotte une partie d'un objet pour en vérifier le titrage.

 

Pinceau à borax : Pinceau pour enduire les pièces de borax.

 

Pistolet : Chalumeau avec veilleuse où se conjuguent les conduits de gaz et d'air (soufflé ou comprimé) ou d'oxygène.

 

Planche : Établi de plusieurs places groupant une équipe d'ouvriers.

 

Poinçon : Le mâle de la matrice : il enfonce son décor dans le bloc d'acier qu'est la matrice.

 

Poinçon matrice : Original d'une médaille, d'une monnaie, qui sert à fabriquer le moule.

 

Pointe à feu : Pointe de fer ou d'acier droite ou anglée servant à déplacer sous la flamme, pièces, paillons ou petits éléments de métal.

 

 

T

 

Tas : Petite enclume à huit pans en carré dont la queue entre dans le billot pour planer ou travailler de petits ouvrages.

 

Touchau : Morceau de métal servant à vérifier le titrage des métaux.

 
Touret : Tour à polir.
 

Triboulet : Cône ou tronc de cône en corne, bois, fer ou acier pour former ou forger bague, bracelets, anneaux ronds, carrés, ovales. De même que les mandrins qui ont donné les mailles.

 
 
 
 

Lexique des techniques

 

 

 

A

 

Abrasif : Matériaux utilisés pour user et polir le métal, les pierres précieuses et diverses.

 

Adoucir :

- 1. Action de rendre l'or plus facile à être mis en oeuvre en l'épurant des matières étrangères qui le rendent aigre et cassant.

- 2. Action d'enlever les marques laissées par la poudre sur le diamant.

- 3. Action de supprimer les marques laissées par les outils à dents, opération préparant au polissage.

 

Alliage : Mélange de deux ou plusieurs métaux soit existant à l'état natif soit obtenus par fusion. Procédé permettant de modifier les propriétés d'un métal par adjonction d'un ou de plusieurs autres.

 

Aloi :  Alliage des métaux précieux conformes à la loi. Alliage de métaux précieux ordonné par des dispositions légales. On dit bon aloi, mauvais aloi.

 

Applique : Décor rapporte sur un bijou ou un objet.

 

Aviver : "Donner du vif ou le dernier poli à un ouvrage."

 

 

B

 

Babul work : Pièces sphériques convexes et circulaires dont la surface est couverte de grains d'or minuscules : ce travail est exécuté en Inde.

 

Basanite : Pierre de touche utilisée pour tester les métaux précieux.

 

Basse-taille : Par extension, au XVIe siècle, émaux transparent recouvrant une gravure en basse-taille : relief descendu dans un fond par des échoppes ou des burins.

 

Bate : Bande ou fil de métal qui orne le champ d'un bijou. Elle est indispensable pour éloigner de la peau les culasses des pierres dans un bijou serti.

 

Battre l'or : Marteler le métal afin de le transformer en feuilles extrêmement fines. Travail du batteur d'or.

 

Borax : Borate de soude servant à braser, souder les métaux. On le trouve aux Indes et en Perse. "Ce sel facilite la réunion des particules métalliques, les fait tomber au fond du creuset et vitrifie les scories et les saletés qui s'y trouvent."

 

Brasage : En bijouterie, soudure par fusion d'un métal de même titre.

 

Brunir : Polir et lisser le métal avec un brunissoir. L'or est bruni avec des pierres sanguines. Le résultat est obtenu par une forte compression des parties que l'on veut brillantes.

 

 

C

 

Cannetille : Enroulement d'un fil de métal autour d'un mandrin.

 
Chaînon : Anneau composant une chaîne.
 

Champlever : Action de creuser le métal. On peut, dans ces creux, loger des pierres ou éventuellement de l'émail.

 

Chaton : Support d'une pierre à plusieurs griffes destinées à la sertir.

 

Ciselure : Travail exécuté à l'aide de marteaux et ciselets sur l'endroit de la pièce. Cette technique complète celle du repoussé.

 

Cloison : Traverses découpées, rapportées ou champlevées qui délimitent un espace.

 

Cloisonné : Décor fait de minces bandes de métal soudées sur des plaques métalliques formant des cavités en vue du logement de l'émail ou, éventuellement, de pierres.

 

 

D

 

Décrasser :

 

1. Action d'épurer les matières lorsqu'elles sont en fusion.

 

2. Action de nettoyer, décrasser les ouvrages destines à être soudes.

 

Dégrosser : Travail de préparation du métal or ou argent, écraser, battre le métal pour l'aplanir et obtenir un lingot, des feuilles, des planes. Faire passer les lingots par les divers trous d'une filière pour les réduire à la grosseur d'un ferret de lacet, d'un fil.

 

Dorer : Action d'appliquer de l'or sur les métaux.

 

Dorure : L'art d'utiliser l'or en feuilles (dorure à la feuille) ou l'or en poudre et de l'appliquer sur les métaux.

 

 

E

 

Écrouir : Rendre le métal plus dense et plus dur par martelage, étirage, laminage.

 

Électrolyse : Technique permettant de déposer, par le courant électrique, une couche de métal précieux sur un objet.

 

Émail : Matière siliceuse, diversement colorée par des oxydes métalliques qui, ainsi vitrifiée, est rendue inaltérable.

 

Emboutir : Creuser, défoncer une plaque de métal pour la courber, l'arrondir, lui donner une forme bombée.

 

Emmaillement : Eléments métalliques disposes de telle façon qu'ils permettent d'assurer l'articulation des motifs d'un bijou.

 

Enchatonner : Fixer des chatons sur une pièce.

 

Encraner : Pratiquer une entaille pour encastrer.

 

Essai : Opération de contrôle en vue de déterminer la pureté d'un métal précieux et son titre.

 

Estamper : Action de repousser, dans une empreinte ou une matrice gravée ou décorée en creux, par frappe ou par pression d'une contrepartie, un métal plus mou sur son envers pour obtenir, à l'endroit, un motif en relief.

 

Etirage : Action de réduire un lingot en fil extrêmement délié en le faisant passer différentes fois dans des filières toujours moins grandes. 

 

 

F

 

Feuilletis : Terme de lapidaire. Pourtour de la pierre ou fermeture de jonction de la table et de la culasse.

 

Filigrane : Décor à jour ou appliqué. Fils métalliques d'or ou d'argent lisses, torsades, textures et fixés soit entre eux soit sur une plaque par fusion ou soudure.

 

Fondant : Terme d'émaillage. Matière fusible que l'on ajoute au métal pour faciliter la soudure. Les principaux fondants sont le borax, le salpêtre et les sels alcali et neutres.

 

Fondre : Changer, par l'intervention du feu, un corps solide en une substance liquide.

 

Fusibilité : Propriété que certains métaux, minéraux et alliages ont de se liquéfier sous l'action de la chaleur.

 

Fusion : Passage d'un corps solide à un corps liquide par l'effet de la chaleur.

 

 

G

 

Galvanoplastie : Procédé qui permet à des sels métalliques libérés par électrolyse de se déposer pour recouvrir d'autres surfaces.

 

Glacis : Pellicule de couleur transparente posée sur un fond d'autres couleurs pour les harmoniser ou les rendre plus éclatantes. Forme d'émail qui rend transparente, par cuisson, une surface mate.

 

Grain : Dans le commerce des perles, unité de poids : 1/4 du carat et 1/20 du gramme. Dans le serti, copeau de métal levé à l'aide de l'échoppe et rabattu en grain sur la pierre pour l'assujettir.

 

Granulation : Technique de décor constitué de minuscules grains d'or appliqués sur le métal.

 

Gravure : Dessin au trait sur une plaque de métal pratique au burin ou à l'échoppe.

 

Guillochage : Gravure en creux d'un réseau de traits linéaires ou entrecroises sur un métal par des machines à guillocher.

 

 

I

 

Incrusté : Technique de décoration qui consiste à ajuster et à fixer des morceaux de métal, des pierres dures ou de la pâte de verre dans des alvéoles de même forme que ceux-ci.

 

Intaille : Gravure en creux de la surface d'une pierre. L'intaille est une méthode utilisée pour la taille des sceaux.

 

 

L

 

Laminage : Réduction d'un bloc métallique en feuilles en le faisant passer dans un laminoir qui lui fait subir une forte pression.

 

Laque : Résine, asiatique à l'origine, de couleurs variées, le plus souvent noir, rouge sang ou écaille, appliquée par superposition de couches successives. Elle fut utilisée en France, des 1925, sur métaux précieux.

 
Limage : Travail pratique avec la lime.
 

Liquidation : Action de séparer par fusion deux ou plusieurs métaux de fusibilité différente.

 

 

M

 

Martelage : Action de frapper à coups de marteau le métal pour le façonner.

  

Mise en pierre : Action d¹ajuster les pierres précieuses avant de les sertir.

 

 

N

 

Nielle : Combinaison de cuivre et d'argent qui, chauffée, donne une matière de couleur acier que l'on coule dans les creux de la gravure d'une plaque de métal.

 

Nieller : Couler la nielle dans un champlevé ou une gravure.

 

 

O

 

Opus interrasile : Ciselage du métal à l'aide d'un burin, qui forme à lui seul le décor ajouré d'une pièce. Mais, plus souvent, ce décor sert à mettre en valeur des pierres.

 

Oxydation : Combinaison d'agents extérieurs : oxygène, azote, hydrogène, etc. avec les métaux lorsque ceux-ci sont soumis à l'action de la chaleur.

 

 

P

 

Patine : Matière colorée utilisée pour accuser des reliefs ou donner l'aspect de l'ancien.

 
Pavé : Pierres disposées côte à côte.
 

Poinçonnage : Insculper sur métal une forme, une figure déterminée, déjà gravée sur poinçon.

 

Polissage : Opération qui consiste à rendre plus unie et brillante la surface des métaux et des pierres.

 

 

R

 

Ramolayé : Mise en relief d'une gravure obtenue à l'aide d'un burin.

 

Recuire : Rendre l'or plus ductile et plus malléable en le remettant au feu chaque fois qu'il a été écroui par le marteau, l'estampe, l'extension au banc à tirer, à la filière, au ciselet

 

Repercé : Ajour d'une feuille de métal à l'aide d'une scie et d'une lime, selon un tracé défini. (Voir Opus interrasile).

 

Repousser : Manière de modeler le métal. Le travail s'effectue sur l'envers de la pièce, au ciselet et au marteau.

 

Rétreint : Travail au marteau visant à repartir l'excédent de métal, à le tasser sur lui-même, pour augmenter son épaisseur en vue d'obtenir un creux profond ou un volume par dessous. Il existe des machines à rétreindre.

 

 

S

 

Sciage : Action de couper à la scie le métal.
 

Serti : Manière dont une pierre est fixée sur du métal.

 

Sertir : Action de fixer une pierre sur du métal.

 

Signer : Obligation faite aux orfèvres et argentiers d'apposer leur poinçon sur toutes choses qu'ils fabriquent

 

Soudure : Alliage qui permet la jonction de métaux par fusion

 

 

T

 

Taille douce : Gravure à plat faite de traits nets sur un métal.

 

Ténacité : Force de résistance des métaux. Aujourd'hui, elle peut être augmentée par des alliages appropries.

 

Titre : Proportion de métal précieux contenu dans un alliage par rapport à son poids total.

 

Trait : Dessin constitue seulement par un trait ou un ensemble de traits.

 

 

Alliance Orest diamant 0.81 ct - Sabrina - 672045

Alliance Orest diamant 0.81 ct - Sabrina - 672045

1 950,00 € ou 4 fois 487,50 € Prix constaté en bijouterie :
2 730,00 €
Bague saphir bleu en Or Jaune diamant Océane -6081SA
24h

Bague saphir bleu en Or Jaune diamant Océane -6081SA

1 380,00 € ou 4 fois 345,00 € Prix constaté en bijouterie :
2 070,00 €

Découvrez nos plus beaux bijoux

Accéder à la boutique
stats